Archive pour la catégorie 'Biographie'

Mes biographies éditées à lire à 100%

1 janvier, 2015
 Mes biographies éditées à lire à 100% dans Biographie
Bonjour, 
J’ai le plaisir de vous présenter 3 de mes biographies éditées que vous pourrez si vous le désirez lire ou parcourir en totalité…  

a1d76-hibou-ecrit albums dans Biographie

 

C’est notre vie …

« C’EST NOTRE VIE » … (Edition en N&B / Environ 400 photos)
La guerre civile espagnole de 36 à 39.
Les camps de concentration de 39 à 43
Les groupements de travailleurs étrangers (GTE) de 43 à 44
La fin de la guerre et une nouvelle vie qui commence avec tout à refaire
La vie de chaque jour avec ses joies, ses douleurs, ses luttes, ses épreuves, ses espérances
« C’EST NOTRE VIE » ; c’est l’histoire d’une vie simple, mais heureuse et bien remplie
« C’EST NOTRE VIE » ; le livre qui montre que chaque vie mérite d’être racontée« C’EST NOTRE VIE », l’histoire qui vous fera aimer la vie !

Lecture libre 100% du livre
Cliquez sur le lien

 Candide et le Mormonisme

 
a1d76-hibou-ecrit amour
Le livre CANDIDE et le MORMONISME est l’histoire du cheminement et de la conversion de l’auteur qu’il raconte comme un scénariste projette l’histoire d’un 
personnage en condensant des dizaines d’années en deux heures de film…
 Lecture libre 100% du livre

***
b5ef2-hibou-ecrit ancètres
 

 Candide et son pote G.W Bush

 
Cette biographie écrite à la suite d’un rêve cauchemardesque résultant de faits et de personnages  réels, selon la formule consacrée, est une œuvre de fiction… N’empêche qu’à partir de faits et  personnages  réels, j’ai tout fait pour m’immerger dans le personnage de W. Bush pour qu’il soit plus vrai que nature.
 Ce livre est dédié à toutes les victimes du terrorisme  qu’il soit : Religieux, raciste, politique, financier, étatique,… 
Lecture libre 100% du livre

Mes modèles de couverture

1 janvier, 2015

Mes modèles de couverture dans Biographie 2c22d-paperbackstack

80fe3-paperbackstack_3 albums dans Biographie

e8290-paperbackstack_4 amour

ba7c7-paperbackstack_2 ancètres

1436d-paperbackstack2 annales

2e095-arbre_cestnotrevie_mycover auteur

1ef69-paperbackstack252812529 biographe

Modalités et Tarif

1 janvier, 2015

Modalités et Tarif dans Biographie 88a0d-hibou-ecrit

Modalités et Tarif

7236d-formations_part_tarifs2 albums dans Biographie
0— Normalement, tout commence par un entretien téléphonique pour établir un climat de confiance. Vous m’exposez dans les grandes lignes votre projet de livre. Cet entretien se termine généralement par une prise de rendez-vous.

.
1— Le but de ce premier rendez-vous, sans aucun engagement de votre part, est de voir si le courant passe bien entre nous. Vous me détaillez votre projet de livre. Ensuite, nous nous livrons à une suite de questions/réponses. N’hésitez pas à préparer vos questions et surtout posez toutes celles qui vous passeront par la tête. CETTE PREMIÈRE RENCONTRE DE PRISE DE CONTACT N’EST PAS FACTURÉE.

.
2— Il est difficile, voire impossible, d’établir un devis global précis ou un forfait, car chaque biographie est unique et peut varier de 100 à 200 pages voire plus. Un devis ou un forfait est hasardeux et conduirait à un travail bâclé.
— Une biographie demande en moyenne 10 à 20 séances.
— Une séance se décompose :

— 1 heure du temps d’écoute enregistrée au dictaphone avec la prise de notes et le temps de la validation de la séance précédente.

— 3 heures minimum pour  :
* – La transcription littéraire personnalisée, de mise en forme du document sonore (il faut compter 7 à 14 pages format livre).
* - Eventuellement des communications téléphoniques pour des compléments d’information.
* – La remise par mail du texte de la séance précédente pour corrections. 

— Le tarif d’une séance est de 100 €. Ainsi, chaque séance, après acceptation de la transcription, vous sera facturée 100 € et votre biographie définitive prête à l’impression vous reviendra entre 1000 € à 2000 € avec des photos de votre choix.

— Je peux me charger pour 150 € supplémentaires de la couverture, de l’insertion de photos, de la mise en page, des relations avec l’imprimeur, de la livraison à main propre de votre biographie avec le nombre d’exemplaires demandés. Il faut compter selon le nombre de pages et de photos entre 10 et 20 € et un délai de 10 à 15 jours.

— Si vous avez un imprimeur, je vous fournirais la version numérique de votre livre pour lui permettre de réaliser les opérations décrites au paragraphe précédent.

— Si vous désirez faire éditer votre livre, vous êtes libre de choisir vote éditeur. Etant votre biographe, j’apparaîtrais comme coauteur et serais intéressé à la vente de votre livre.

4 — Il est essentiel de noter que vous réglez au fur et à mesure que votre biographie se construit après validation de chaque séance. Lors de chaque règlement, vous recevrez une facture numérotée avec toutes les mentions légales. Toute nouvelle séance ne pourra s’exécuter que dans la mesure où vous serez satisfait de mon travail et que j’aurais été réglé. À tout moment vous pourrez mettre fin à notre collaboration. Vous ne me devrez rien si ce n’est le travail accompli.

5 — Mes frais de déplacement kilométrique à partir de mon domicile ( Cenon, banlieue de Bordeaux) sont de 0,35 € du kilomètre. Si le déplacement par train est envisagé, le billet est à votre charge ainsi que l’hébergement à l’hôtel. Il est gratuit si c’est vous qui m’hébergez ou si je peux être hébergé dans votre région par des membres de ma famille ou des amis.
Pour éviter les déplacements, nous pouvons réaliser votre biographie dans d’excellentes conditions à distance grâce à SKYPE par exemple ainsi que par tout autre moyen informatique et technique.

6— C’est vous qui déterminez la fréquence des séances : 1  ou 2 par jour ; par semaine ; par quinzaine ; par mois; etc. En déterminant la fréquence des séances, vous étalez également vos dépenses en fonction de votre budget ou de vos disponibilités. Ainsi, la concrétisation de votre biographie peut s’étaler sur quelques semaines ou plusieurs mois.

7— À tout moment vous êtes libre d’arrêter les séances. Vous ne me devrez aucune indemnité ; uniquement le travail accompli.

8— Pour résumer :

f88df-meilleurs-tarifs-garantis-sizel-2140-660-400 amour

— Votre biographie de 10 à 20 séances de 100 à 200 pages ( ou plus) format livre vous reviendra entre 1000 € et 2000 € avec l’insertion des photos de votre choix.

— À cela, il faudra ajouter les frais de déplacement (départ domicile 0,35 €).

— 150 €, si vous me confiez la construction de votre livre jusqu’à la livraison à main propre avec le nombre d’exemplaires désirés.

— Comptez entre 10 à 20 € pour chaque exemplaire de votre biographie.
— À tout moment vous êtes libre d’arrêter les séances. Vous ne me devrez aucune indemnité ; uniquement le travail accompli.

Je suis à votre disposition pour tout renseignement complémentaire. Dans l’attente de vous rencontrer et d’écrire avec vous votre livre de vie.

Cordialement

Victor Ojeda-Mari

 

 » Nous ne traversons pas le temps, nous le transportons en nous «  Marcel Proust

Ma déontologie / Mes garanties

1 janvier, 2015

Ma déontologie /  Mes garanties dans Biographie 88a0d-hibou-ecrit

Ma Déontologie

767ad-deontologie1 albums dans Biographie

1— La qualité du travail : Mes garanties 

45445-antecidederatisationdesinsectisationdesinfectionlyongivorsstetiennevalencegrenoblechamberymaconbourgenbressevillefranchesursaonechartequalite amour

Etant auteur de nombreux livres (voir la page :  » Mes livres édités ») je vous garantis une bibliographie de haute tenue littéraire. Ce qui n’empêchera pas qu’elle s’adaptera et s’identifiera à votre personne comme si c’était vous qui l’aviez écrite. Lorsque je reprends l’écoute de vos enregistrements, je me mets à votre place pour transcrire vos paroles dans la meilleure tournure de phrase et d’expression littéraire.

Lors de chaque séance, je vous remets la transcription de la précédente. Ceci vous permettra de vérifier la qualité du travail, de finaliser personnellement étape après étape et ainsi de suite jusqu’à la fin de votre livre. 

2— L’écoute objective : 

697ed-bfa26d62045a0fd40f8a6972e52a4baa ancètres

Je vous assure d’une écoute attentive basée entièrement sur vos besoins. 

3— La confidentialité : 

ef36f-confidentialitc3a9 annales

Je m’engage à une totale discrétion sur les conversations, les écrits et sur tout ce que vous m’aurez confié.

4— Le respect : 

36f22-respect-md auteur

C’est votre livre. Tout ce que vous aurez décidé sera exécuté. Ma seule intervention se bornera à clarifier, enrichir, suggérer.

5— La liberté de choix  : 

e5862-liberteexpression biographe

Vous déciderez de la fréquence, du lieu, du rythme des séances d’écoute et à tout moment vous pourrez mettre fin à notre collaboration sans me devoir aucune indemnité à part le travail effectué.

6 — La sécurité de paiement : 

ece68-securite Biographie

Je ne vous demanderais aucun paiement à l’avance. Vous réglerez uniquement le travail réalisé jusqu’à la fin de votre livre. Chaque somme versée fera l’objet d’une facture avec toutes les mentions légales.

7— L’accompagnement : 
f2020-bras-ensemble cadeaux

Si vous le désirez, je m’engage à vous livrer à main propre votre livre après la présentation d’un devis avec plusieurs choix de maquettes de couvertures, de papier, du nombre d’exemplaires, etc. 

8— La légalité : 
b57de-deontologie chroniques

Je dispose d’un SIRET et j’exerce dans le respect des lois et des réglementations en vigueur. Je me réserve le droit de refuser tout travail contraire aux bonnes mœurs ou

Articles sur les bienfaits de la biographie

1 janvier, 2015
Articles sur les bienfaits de la biographie dans Biographie 77c7b-hibou-ecrit
.

Les effets psychiques

 
En fonction des études réalisées, on estime que 49 à 81% des personnes âgées sont dans une
démarche de « relecture de vie ».
 
Rédiger ou faire rédiger sa biographie a des effets extrêmement bénéfiques sur le psychisme. Nombreux sont les  ergothérapeutes, les gérontologues ou les psychologues qui font le même constat. 
Depuis 40 ans, plusieurs études confirment le phénomène,
notamment chez les patients atteints de maladie d’Alzheimer
 
« Plusieurs études empiriques montrent que la relecture de vie* permet de développer les
aptitudes personnelles, améliore la satisfaction de vie, l’humeur, le bien-être, et permet d’augmenter
l’estime de soi. Ces résultats entraînent les gérontologues à encourager l’utilisation de la
relecture de vie comme outil thérapeutique. […]
 
Les effets bénéfiques de la relecture de vie comme thérapie ont été démontrés […] 
 
chez les personnes avec des problèmes de mémoire. »
(S. Guillemot, Les motivations des
personnes âgées au récit de vie et leurs
influences sur la consommation de
services biographiques, thèse de doctorat,
2010.)
Des écrivains pour rédiger la biographie de Monsieur Tout-le-Monde
Moyennant 2000 à 3000 euros, tout un chacun peut entrer dans la postérité en faisant rédiger l’histoire de sa vie par un biographe privé. Un bon moyen de laisser une trace de son passage sur Terre et de transmettre la mémoire familiale.
attendre d’être riche, et célèbre, pour avoir «sa» biographie? N‘est-il pas légitime, sans être Napoléon, Einstein ou Bill Gates, de vouloir laisser une trace écrite de son passage sur Terre? Moyennant 2 000 à 3 000 euros, M. Tout-le-Monde peut aujourd’hui entrer dans la postérité. Comment? En faisant rédiger l’histoire de sa vie par un biographe privé – ils sont un millier en France – qui propose son concours à tout un chacun. Il en résulte un livre – la biographie de M. Tout-le-Monde – tiré à quelques exemplaires pour famille et amis. Sans surprise, la clientèle est composée de personnes âgées à qui leurs descendants offrent ce cadeau original perçu comme un moyen de transmettre la mémoire familiale.

«Savoir écouter»

«La qualité première dans ce métier, ce n’est pas de savoir écrire mais de savoir écouter», explique l’ancien journaliste Guillaume Moingeon, pionnier de ce métier avec 400 biographies à son actif. Une activité rentable puisque dix à vingt heures d’entretien avec le «client narrateur», et autant pour la rédiger, suffisent pour accoucher d’une biographie. Et surtout moins chère que de s’allonger pendant cinq ans sur un divan. «Nous ne sommes pas des thérapeutes!», prévient toutefois Delphine Guillou, membre du Groupement des écrivains conseils, même si la confrontation avec le passé de certains clients peut poser problème. Voyant que le métier attirait trop d’aigrefins, Guillaume Moingeon a d’ailleurs mis sur pied en 2000 le réseau «Nègres pour inconnus» qui regroupe une soixantaine de biographes sérieux, attachés comme lui au respect de certaines règles déontologiques et… tarifaires.
Source : http://www.lefigaro.fr/medias/2013/09/27/20004-20130927ARTFIG00526-des-ecrivains-pour-rediger-la-biographie-de-monsieur-tout-le-monde.php

 

aeea2-hibou-ecrit albums dans Biographie

Pourquoi raconter sa vie ?

Diane Galbaud

Mis à jour le 15/06/2011

Sources : http://www.scienceshumaines.com/pourquoi-raconter-sa-vie_fr_26817.html

Écrire ses mémoires, CD, DVD… De plus en plus de seniors s’adonnent au récit de vie.
« À chaque fois qu’une personne âgée disparaît, c’est une bibliothèque qui part en fumée. » C’est par ce proverbe africain que s’ouvre cette thèse en sciences de gestion de Samuel Guillemot, soutenue en novembre dernier à l’université de Bretagne occidentale. Elle met en lumière un marché en pleine expansion : celui des services biographiques. Des sociétés proposent aux personnes âgées de concevoir leurs mémoires sous forme de livres, de CD, de films… Des ateliers d’écriture ou des stages spécifiques se développent également.

« Ils veulent d’autres histoires comme ça »

Mais pourquoi vouloir raconter sa vie ? C’est l’une des questions examinées par S. Guillemot. Tout en s’appuyant sur les recherches existantes, il a conduit trois collectes de données quantitatives auprès de 763 personnes de 60 ans et plus. Sur le plan qualitatif, il a mené 16 entretiens semi-directifs et une analyse lexicographique de 557 résumés de récits de vie. À l’issue de ce travail, il a distingué différents types de motivations qui peuvent s’entrelacer, puis il a évalué leurs influences sur la consommation de services biographiques.
Désirant faire connaître leur parcours, certaines personnes sont en quête de reconnaissance. La démarche biographique flatte leur ego« Quand on me connaît, on dit que j’ai sacrément la pêche pour avoir survécu à des tas de choses un petit peu pénibles,explique ainsi Sylvette, 63 ans. Peut-être qu’au fond c’est ça que j’attends quand on me lit, une sorte de reconnaissance, quelque chose comme “dis donc tu reviens de loin”. » Dans certains cas, le récit de vie peut jouer un rôle thérapeutique. Il vise à réparer une blessure ou à se libérer d’un poids. Exemple : Claude, 63 ans, ancien communiste, regrette ses choix politiques. « Autant reconnaître ce qu’on a mal fait, autant dire aux jeunes “on s’est trompé”, peut-être que ça soulagera un peu ma culpabilité, ça me libère en quelque sorte. »
Tournés vers l’entourage, d’autres souhaitent échanger. Pierre, 82  ans, ancien chercheur dans des pays en développement, relate : « L’autre jour à Noël, j’ai ressorti pour mes petits-enfants des notes des Noëls des années 1960 où on était en Mauritanie, il y avait toute une correspondance entre ma femme et sa famille. Je l’ai recopiée. Alors ils voulaient savoir la suite, ils veulent d’autres histoires comme ça. »

« J’aimerais bien laisser une trace écrite »

La biographie peut également remplir une fonction posthume : l’idée est de rester dans la mémoire de ses proches après sa mort. « Moi personnellement, mon père ne m’a rien laissé et ça m’a peut-être fait souffrir, confie Simon, 60 ans. J’aimerais bien laisser une trace écrite à mon fils et à ma fille. »
L’objectif peut être également de transmettre un vécu familial. Djamila, 63  ans, a le sentiment d’être la dépositaire de l’histoire de sa grand-mère : « J’étais un peu sa confidente, son mari est mort à la guerre de 14, elle m’a montré toutes ses lettres. » Il s’agit aussi quelquefois de livrer un témoignage. Née dans un pays du Maghreb au temps de la colonisation, d’un père maghrébin et d’une mère française, Djamila tient aussi à « montrer que le racisme, ça fait énormément souffrir les enfants parce qu’ils ne comprennent pas ».
« Les paroles s’envolent, les écrits restent », affirme l’adage… En sélectionnant ce que l’on veut laisser à la postérité, le but est de « construire du sens », analyse S. Guillemot. À ses yeux, les biographies permettent de faire vivre « dans d’autres que soi » des choses jugées importantes, dignes d’être préservées.
Samuel Guillemot, « Les motivations des personnes âgées au récit de vie et leurs influences sur la consommation de services biographiques », université de Bretagne-Occidentale, thèse soutenue en novembre  2010.

9406c-hibou-ecrit amour
Source : http://www.happysilvers.com/ecrire-son-recit-de-vie-un-moyen-dexercer-sa-memoire/

La mémoire, il faut s’en occuper !

Avec l’arrivée de l’âge, on observe un certain ralentissement des capacités cérébrales : il est donc essentiel de stimuler sa mémoire pour qu’elle fonctionne correctement.
Exercer sa mémoire doit se faire de manière continuearrow-10x10 ancètres dans le temps. Il faut faire appel à toutes les fonctions cognitives comme l’attention, la concentration, la logique… par le biais d’activités spécifiques et de jeux, tests ou exercices de mémoire. Cela peut se traduire par :
  • Continuerarrow-10x10 annales à avoir une activité intellectuelle importante ; les jeux comme le scrabble, le sudoku, les mots croisés sont un excellent moyen de stimuler sa mémoire. Selon une étude américaine récente, certains jeux vidéo permettraient aussi de limiter le déclin cognitif des plus de 60 ans (1)
  • Lire le journal ; c’est un bon exercice pour la mémoire à condition de le faire dans le but d’en parler autour de soi
  • Avoir une vie sociale active : rencontrerarrow-10x10 auteur des amis, adhérer à une association
  • Avoir une bonne hygiène de vie et pratiquer une activité physique régulière
  • Savoir se faire plaisir et avoir des projets
  • L’écriture de son récit de vie …

Pourquoi écrire sa biographie ?

Qui n’a pas pensé un jour à écrire son récit de vie ? Nombreux sont les seniors qui, à une période donnée de leur vie, souhaitent transmettre et raconter leur histoire.
Les personnes âgées, habituellement, désirent parler d’elles, de leur histoire et de leur vie. Ecrire son livre est une formidable façon d’offrir à ses proches un patrimoine et, à travers lui, donner des racines supplémentaires aux plus jeunes.
L’autobiographie est aussi une histoire que nous nous racontons en la formulant pour les autres.
Selon une étude réalisée par des chercheurs (2), les seniors seraient entre 40 et 60 % à vouloir le faire. Ce souhait devient particulièrement vivace quand ils deviennent grands-parents.
Leurs motivations (2) sont multiples :
  • Personnelles : on veut faire connaître des aspects de soi et ne pas être oublié
  • Sociétales : il s’agit de décrire les conditions de vie d’une époque, un destin collectif ou de repousser la dépendance par le travail de mémoire
  • Et principalement relationnelles : c’est un moyen de maintenir le lien social intra et intergénérationnelle et un moyen de communication. C’est un vecteur d’échange, de partage de sa vie.

Comment écrire son récit de vie ?

Il existe de nombreux services qui permettent d’écrire sa biographie :
  • Les services d’apprentissage comme les ateliers d’écriture ou encore les manuels d’autobiographie…
  • Les services de diffusion et de conservation du récit de vie.
  • Les services de coproduction du récit de vie. Dans ce cas, il s’agit de faire appel aux biographes privés, aux guides en écriture et aux conseils ou à des logiciels …
(1) Chercheurs de l’Université de Californie
(2) Thèse du Dr Guillemot
 
9406c-hibou-ecrit biographe
http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine/faites-vous-ecrire-le-livre-de-votre-vie-23-07-2005-2006149769.php
 

Faites-vous écrire le livre de votre vie

 
ET SI, ENTRE CELLE du général de Gaulle et celle de Louis XIV sur le rayon bibliographie de votre bibliothèque, vous glissiez celle de votre mère ou de votre père ? L’idée peut sembler saugrenue, mais le concept fait fureur. Brigitte Bellac est auteur indépendant à Montrouge, elle confirme la tendance: « Depuis quelque temps, la demande explose de façon incroyable.
Sébastien Moreau a fondé en janvier 2004 sa société Votre Biographie Editions, à Boulogne-Billancourt. L’idée lui est venue au cours d’une visite dans une maison de retraite : « C’était plein de personnes seules, valides intellectuellement et désireuses de raconter leurs souvenirs. » Aujourd’hui, son entreprise florissante emploie une quarantaine d’auteurs en France, et enregistre une dizaine de commandes chaque mois.Pour expliquer la vogue des biographies, Sébastien avance plusieurs hypothèses: « Les familles n’ont jamais été aussi éclatées qu’aujourd’hui. La vie n’est plus ponctuée comme avant par les rites religieux tels le baptême ou le mariage… Les gens vivent à 300 à l’heure et les familles consacrent de moins en moins de temps à leurs anciens. »



Mise à distance et introspection

Une analyse que semble corroborer le fait que ce sont avant tout les enfants -des progénitures tout de même grisonnantes, puisqu’elles sont en moyenne âgées de 50 ans – qui proposent à leurs vieux parents de faire écrire leur biographie.

« Peut-être y a-t-il un peu de culpabilité ? » glisse l’éditeur. Mais pourquoi les intéressés ne prennent-ils pas directement la plume, substituant au genre de la biographie celui de l’autobiographie ou des mémoires ?


« Le rapport à l’écriture est compliqué, explique Agnès Chaurand, un des auteurs. Sur la feuille blanche, l’encre s’assèche vite… L’intermédiaire permet de ne pas se focaliser sur la façon dont on va écrire mais sur ce qu’on va dire. »


La méthode consiste en une dizaine de rencontres de deux heures entre l’intéressé et son biographe. La sincérité de l’échange est réelle : 
« Parfois l’écrivain essaie de mettre de la couleur… note Dominique Meier, auteur à Votre Biographie Editions, pourtant chaque fois que ce n’est pas l’exacte vérité ça dérange. » 
Les livres sont la plupart du temps écrits à la première personne, de façon chronologique. Les gens sont surpris du résultat. 
« Ils n’imaginaient pas que leur vie puisse constituer une histoire cohérente », s’amuse Dominique Meier.
Les intéressés, eux, peuvent ressentir le besoin de réaliser leur biographiepour plusieurs raisons. A l’hiver de sa vie, semblable livre est l’occasion d’une mise à distance et d’un retour sur soi.
 « Il y a sans doute une vertu purificatoire ou thérapeutique. Notre rôle est aussi un peu celui de l’analyste, il faut être dans l’écoute et renvoyer quelque chose », confie Dominique Meier. 
D’autres se livrent pour se libérer d’un secret. 
« On le confesse avec d’autant plus d’apaisement par l’écriture qu’on prend six mois pour le dire », souligne Agnès Chaurand, en évoquant l’histoire d’une grand-mère et de son amour mêlé de haine pour sa propre mère qui l’avait abandonnée…


Sébastien Moreau n’est pas encore tombé sur la perle rare, le destin extraordinaire à la « Forrest Gump », dont le tirage de la biographie sortirait ducadre de la stricte confidentialité familiale.
La vogue des biographies semble confirmer un phénomène : celui de l’écriture qui revient à la mode. Des anciens qui parlent d’eux via les biographies sur papier aux jeunes qui se racontent via les blogues sur Internet. Qui a dit que
les gens n’avaient plus rien à se dire ?
 

L’agence d’écrivains à façon de 

Sébastien Moreau

Une biographie pour qui ?

1 janvier, 2015

Une biographie pour qui ? dans Biographie 88a0d-hibou-ecrit

Une biographie pour qui ? 

d1bc6-love-livre albums dans Biographie

[1]

Le chercheur Samuel Guillemot relève 6 thèmes de récit de vie :

1— Communauté : partager son histoire avec les autres.
2— Famille : transmettre une histoire aux plus jeunes
3 — Patrimoine : être le témoin des faits marquants de l’histoire.
4— Testament : laisser une trace pour les générations futures.
5— Reconnaissance : valoriser ses réussites personnelles.
6 — Thérapie : se libérer à travers le récit.
À travers ces 6 thèmes de récit de vie exposés par le chercheur Samuel Guillemot, on peut répondre à la question :
UNE BIOGRAPHIE POUR QUI ?
1_ Les 70 et + sont les plus nombreux et sont en général concernées par les thèmes de 1 à 4. Cependant, il arrive souvent que se sont les enfants et petits-enfants qui leur demandent de raconter leur l’histoire pas seulement oralement, mais également par l’écrit.
2_ Les cinquantenaires forment une tranche importante qui veut raconter une réussite personnelle le plus souvent sociale : voilà comment j’ai réussi dans tel ou tel domaine et je veux non seulement le dire, mais l’écrire avant de passer à une autre étape de ma vie. On voit donc que les cinquantenaires font partie du cinquième thème relevé par Samuel
Guillemot : Reconnaissance  pour valoriser sa réussite personnelle
3_ Les trentenaires forment la tranche la moins importante, mais on peut dire que c’est « la tranche douloureuse ». En effet, en général, c’est le besoin de régler une fois pour toutes (du moins, ils l’espèrent) leur
compte avec « quelqu’un », « eux-mêmes » ou « la société ». On distingue une enfance douloureuse, des sévices, viol, inceste, etc. Ces personnes sont donc concernées par le sixième thème : Thérapie pour se libérer à travers le récit.
Les études de Samuel Guillemot démontrent :
Que rédiger ou faire rédiger sa biographie a des effets extrêmement bénéfiques sur le psychisme !
Nombreux sont les ergothérapeutes, les gérontologues ou les psychologues qui font le même constat. Depuis 40 ans, plusieurs études confirment le phénomène chez les patients atteints de la maladie  d’Alzheimer.
« Plusieurs études empiriques montrent que la relecture de vie permet :
— de développer les aptitudes personnelles,
— améliore la satisfaction de vie,
— l’humeur,
— le bien-être,
— et permet
d’augmenter l’estime de soi.
Ces résultats entraînent les gérontologues à encourager l’utilisation de la relecture de vie comme outil thérapeutique […] 
Les effets bénéfiques de la relecture de vie comme thérapie ont été démontrés […] chez les personnes  avec des problèmes de mémoire. »
CONCLUSION :
Nous ne dirons jamais assez que la biographie ou relecture de vie :
C‘est bon pour la santé !
1a727-une-sante-de-fer_thematicbanner amour
C’est bon pour le moral !
76c6b-images ancètres
C’est bon pour le mental !
0b495-1relaxation-bien-etre annales

 

[1] GUILLEMOT Samuel 

 

Maître de conférences en Sciences de Gestion (CNU 06)


Enseignant-chercheur 


Etablissement : Université Bretagne Occidentale 


Affectation de recherche : ICI (Information coordination incitations) 


Equipe(s) : MASC : Marketing social et comportements de consommation


 

Pourquoi une biographie ?

1 janvier, 2015
Pourquoi une biographie ? dans Biographie 88a0d-hibou-ecrit
Pourquoi une biographie ? (1)

 

86e45-love-livre albums dans Biographie

 

J’aime beaucoup ces proverbes :

« Quand un ancêtre meurt, c’est une bibliothèque qui brûle »Proverbe africain

« La mémoire se perd, mais l’écriture demeure »
Proverbe oriental

— L’histoire de vie permet de sauvegarder avant tout une « bibliothèque familiale » qui est un des maillons entre ceux qui nous ont précédés, ceux qui nous suivent et qui nous suivront…

204f1-photo-camera-ancetres-luzon-152 amour

55b0e-aines_consommation ancètres

3724a-k0237552 annales

— Mais aussi une « bibliothèque sociétale » qui raconte la vie d’une tanche de la société à une époque donnée qui peut-être un jour se révèlera historiquement importante d’un mode de vie du passé.

50f7d-chevaux auteur

Il y a mille et une raisons (au moins!) d’écrire l’histoire de sa vie: faire le bilan de son parcours et s’efforcer d’en trouver le sens, garder la mémoire de ce que l’on a vécu et le léguer à ses enfants ou à ses petits-enfants, témoigner de ce qu’à été une époque, apporter sa pierre, aussi modeste qu’elle soit, à l’histoire d’une profession, rendre hommage à des parents ou amis aujourd’hui disparus et préserver leur mémoire de l’oubli, se libérer de certains souvenirs obsédants qui empoisonnent le présent, savourer telle période de la vie qui « a compté »… 
Écrire l’histoire de sa vie
Michel Barlow
88a0d-hibou-ecrit biographe

Pourquoi une biographie ? (2)

— C’est un cadeau original à offrir pour un départ à la retraite, à vos parents, grands parents, pour leur anniversaire ou anniversaire de mariage. Par exemple des enfants, des amis des collègues de bureau pour un départ en retraite peuvent se regrouper pour offrir un tel cadeau inestimable qui touchera au plus profond du cœur.

Un livre de souvenirs est un cadeau précieux que l’on offre à ceux qu’on aime et qu’on s’offre à soi-même.

d9f12-idee_cadeau Biographie

— S’il s’agit de votre biographie, il se peut que vous en rêviez depuis longtemps, mais que vous ne saviez pas trop comment vous y prendre, car vous voulez retrouver vos racines, laisser votre trace à vos enfants et petits enfants, faire la paix avec le passé ou une personne et tourner la page. Finalement pour un tas d’autres raisons qui vous sont personnelles. Toujours est-il, sachez et soyez persuadé que votre vie mérite d’être racontée. Surtout ne pensez pas qu’une biographie est réservée aux personnages politiques connus, aux grands sportifs, aux stars qui font la une des médias. Tout le monde a une vie intéressante. Il suffit de bien la raconter. Je suis là pour vous aider !

Alors, c’est le moment et maintenant de réaliser votre aspiration et de faire à vos enfants, petits enfants le plus beau cadeau d’une valeur inestimable qui laissera de vous un souvenir inscrit à jamais.

 cadeaux

— Vous serez ainsi le maillon entre ceux qui vous ont précédés et ceux qui vous suivent et suivront. Vous serez un passeur de souvenir et d’éternité.

cd7a4-chaine_a_maillon_courts_inox_a4 chroniques

— Je suis prêt et impatient de vous rencontrer et d’écrire avec vous votre livre de vie.

25914-rencontre2 document

88a0d-hibou-ecrit écrits

Pourquoi une biographie ? (3)

Ecrire ou faire écrire par un biographe son Livre de Vie est très bénéfique :

1 Pour le psychisme

2 Pour les troubles de la mémoire.

3 Pour stimuler les capacités cérébrales

Depuis près de 4 décennies, les études, les expériences de nombreux ergothérapeutes, gérontologues ou psychologues aboutissent à ce constat. Ces mêmes études confirment le phénomène, en particulier sur personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Samuel Guillemot dans sa thèse de doctorat de 2010, écrit :

 Guillaume Moingeon, un ou le pionnier de la biographie pour particuliers, oriente parfois des clients vers des thérapeutes, mais dit-il :  » Parfois, ce sont des psys qui m’en envoient en leur disant que ça leur ferait du bien. »

Alors pourquoi une biographie ?

Parce que :

C‘est bon pour la santé !

1a727-une-sante-de-fer_thematicbanner écrivain

C’est bon pour le moral

76c6b-images enfant
 C’est bon pour le mental !
0b495-1relaxation-bien-etre famille

Mes livres édités

1 janvier, 2015

Mes livres édités dans Biographie 88a0d-hibou-ecrit

CLIQUEZ SUR LE LIEN

Qui suis-je en vidéo ?

1 janvier, 2015

Qui suis-je en vidéo ? dans Biographie 88a0d-hibou-ecrit

Qui suis-je ? En vidéo…

Il s’agit de trois « tranches de vie » ou témoignage d’expériences qui ont marqué notre vie.
Ma « tranche de vie » est la troisième et elle commence à la huitième minute.

Qui suis-je ? …

1 janvier, 2015

Qui suis-je ? ... dans Biographie 88a0d-hibou-ecrit

QUI SUIS-JE ?

- 1- Comment suis-je devenu auteur ?

Adolescent, je rêvais de devenir écrivain et au cours de cette période j’écrivis une pièce de théâtre
et un roman. Marié très jeune, je dus abandonner cette passion pour me consacrer à un travail pouvant faire vivre décemment ma famille.

J’ai fait un métier enrichissant et merveilleux puisque je me lançais dans l’informatique à ses débuts à partir de l’année 1970.

Je travaillais pour plusieurs sociétés avant de me mettre à mon compte. La micro arriva et je négociais pas trop mal ce virage périlleux. Cependant, je commençais en avoir marre de l’informatique. Vers l’année 2003, mon rêve de jeunesse refit surface et je me remis à écrire. En 2005, à 60 ans pile, je pris ma retraite.

À ce jour ( avril 2014), j’ai écrit 19 livres. Deux romans, deux scénarios, deux biographies, le
reste, ce sont des essais/témoignages. (voir la page « Mes livres édités »). Aujourd’hui, entre beaucoup d’autres choses, je prie Dieu pour qu’il me permette d’écrire jusqu’à ce que je parte « les deux pieds devant » !

 2- Comment suis-je devenu biographe ? 

Première expérience décisive

Née en 1922, ma mère a 92 ans. Elle était très fatiguée physiquement et aussi moralement. Souvent, elle se plaignait :

- J’en ai marre! À quoi je sers; rien qu’à embêter. Je préférerais partir. Je me souvins qu’un jour elle m’avait dit :

- Si je savais, j’écrirais le livre de vie sur ton père et moi.

Alors, dès que l’occasion se présenta, je lui dis :

- Maman, on va l’écrire ton livre !

Je lui expliquais que tout ce qu’elle aurait à faire ce serait de raconter et répondre à mes questions et que j’enregistrerais tout ce qu’elle dira.  Elle en fut folle de joie. Écrire lui pose problème ; mais pour parler, ça elle sait !  Je vis la joie dans ses yeux et je ressentis tant d’émotion en elle. Elle reçut un renouvellement d’énergie et d’intérêt pour la vie. Elle se sentait de nouveau utile. Elle avait un but.  Elle me répondit :

- On commence quand ? …

3227a-41okwwff2ql albums dans Biographie

Deuxième expérience décisive

 d4cae-toto_boxeur amour

Quand j’étais jeune, j’ai pratiqué la boxe pendant 6 à 7 ans. Ce fut pour moi ma deuxième passion. Mon
entraîneur était comme un second père.  Pendant trente ans, comme il arrive souvent à cause de la vie menée à 100 à l’heure, je le perdis de vue. Deux ou trois fois, j’ai cherché à le retrouver. En vain.

Jusqu’au jour où j’ai décidé coûte que coûte  d’aboutir dans mes recherches et j’ai réussi. Je l’ai appelé.  Nous avons pris rendez-vous le 19 avril 2014.

3a07e-24_lacasa ancètres

Monsieur Lacasa : mon entraîneur à ses débuts

Nos retrouvailles furent merveilleuses. Ce fut comme si on s’était quitté la veille. Il est âgé de 83 ans. Cependant, il garde une mémoire extraordinaire. Il me rappela des souvenirs que j’avais complètement oubliés. Au cours de notre entretien, je lui dis :

— Mais vous devriez faire un livre !

Il me répondit :

— Figure-toi qu’un journaliste voulait écrire sur moi. Il est venu un jour. Nous avons parlé. Il m’a  demandé de réunir le maximum de photos, de documents. Il devait revenir 15 jours après et il n’est pas venu. Il m’a rappelé un mois après pour fixer un autre rendez-vous. Je lui ai répondu qu’il n’était pas sérieux et que je n’avais pas
de temps à perdre.

Ce soir là, avant de m’endormir, je me remémorais ce formidable moment passé avec mon cher entraîneur. Une citation africaine que j’aime beaucoup fusa dans mon esprit :

« Quand un ancêtre meurt, c’est une bibliothèque qui brûle. »

Cet homme a consacré sa vie à la boxe. Il a formé des boxeurs qui furent champions de France ; des internationaux qui allèrent aux Jeux olympiques ; l’un d’eux atteignit la finale du Championnat du monde amateur et un autre fut vice champion d’Europe ! Par deux fois il remporta la Coupe Paul Rousseau qui récompense le meilleur club de France et le Prix Fernand Cluny pour le meilleur entraîneur. C’est une véritable encyclopédie et un monument de la boxe. Il enseignait le Noble Art comme une merveilleuse école de la vie avec les beaux principes qui doivent en découler : discipline, travail, courage, persévérance, endurance, politesse, respect, droiture, camaraderie, humilité, etc.  Il faisait de « sa salle » un lieu de partage, d’unité, d’égalité et d’amitié où toute notion de race, de religion, de statut social ou quoi que ce soit était banni. Anciens ou nouveaux, dans la mesure où nous acceptions « ses règles », nous étions égaux ; rien d’autres que « ses boxeurs ». Un peu (même beaucoup) comme ses enfants. En tout cas, nous étions nombreux à le considérer comme un deuxième père tellement nous le sentions proche de nous que ce soit à la « salle » ou en dehors. En toutes circonstances,  on allait le voir, car nous savions qu’on pouvait compter sur lui. Au cours de plus de soixante ans de service ( je dirais de sacerdoce) il  changea la vie de centaines de ses boxeurs en faisant d’eux non seulement des « combattants du ring » ;  mais bien plus encore : « des combattants dans la vie ».  Tous aujourd’hui lui sont reconnaissants et témoignent avec émotion de la merveilleuse influence qu’il exerça sur eux qui changea leur vie positivement.

Cette nuit-là, je me disais :

- Le jour qu’il va partir :
quelle perte pour la boxe et tous ceux qui l’ont connu ! Pour ses enfants, ses petits enfants qui ne connaîtront pas sa vie tellement riche et passionnante ! S’il ne se passe rien, il sera une bibliothèque qui brûle pour la boxe, pour les siens et égoïstement pour moi,  car j’ai toujours à savoir et à apprendre de lui !

Et alors, c’est devenu comme une évidence. Je me suis dit :

— Qui, mieux que toi, peut écrire son histoire. Ta passion c’est d’écrire. Tu aimes cet homme. Tu aimes apprendre, écouter, partager. Tu es capable d’empathie ; Tu sais être comme une éponge pour t’imprégner des gens et les ressentir …

Alors, ma décision fut prise de lui proposer de coucher ensemble son histoire sur un livre…

62299-242424_lacasa_livre_couverture_1 annales

EN CONCLUSION

Lorsque j’ai réalisé qu’un biographe peut apporter le genre de joie éprouvée par ma mère et mon entraîneur, alors j’ai décidé, à 70 ans, de me lancer lancer dans ce métier passionnant et vivre une nouvelle aventure … Une nouvelle passion !

 

12